Matt, Mister Puppy Europe 2018

Aujourd’hui, monfetichisme.com a le plaisir d’interviewer un personnage qui a du chien, j’ai nommé Matt, Mister Puppy France 2017 et Mister Puppy Europe 2018 !

Pour commencer, peux tu présenter qui est Matt ?

Woof, Matt est un puppy de 3 ans et un humain de 30 ans, les deux vivent en région parisienne.

En tant que Puppy, je m’identifie à la race des shiba Inu, pour leur indépendance, leur côté « peu obéissant/difficile à dresser » et pour leur côté « clown ».

En tant qu’humain, je ne fais pas que du puppy play, je m’intéresse à pas mal de kink/fétichismes et suis toujours interessé à l’idée de découvrir et d’expérimenter de nouvelles choses.

<

p style= »text-align: justify; »>
Comment es tu arrivé dans le puppy play et surtout à l’élection de Mister Puppy France il y’a 9 mois ?

Tout a commencé en navigant sur tumblr et en tombant sur photos de puppys, le côté esthétique et le côté jeu de rôle m’a tout de suite séduit et j’ai trés rapidement eu envie d’essayer. Peu de temps aprés, je me créé un compte sur recon. Rapidement, j’ai discuté avec Weedon et 15 jours plus tard, il me faisait découvrir le puppy play.

Weedon est ensuite resté mon Handler durant un an, j’ai ensuite eu besoin d’indépendance pour tester de nouvelles choses, et je suis depuis sans collier.

Entre le moment où j’ai commencé le puppy play, et le moment où j’ai commencé à fréquenter la communauté puppy/fetichiste à proprement parlé, il se sera écoulé un an également. Le temps de prendre confiance en moi et d’assumer mes envies.

Je me suis ensuite présenté à l’élection de Mister Puppy France, pour m’amuser avant tout, sans forcément savoir ce que celà représentait d’être un porteur de titre. J’en ai pris conscience, rapidement après avoir été élu.

<

p style= »text-align: justify; »>
Avant de parler de ton mandat européen, revenons sur ton mandat français. Tu as donc été élu en France au mois de Mai dernier, peux-tu nous parler de tes 9 mois en tant que Mister français ?

En tant que Mister puppy France, j’ai essayé de soutenir du mieux que je pouvais, les initiatives positives en terme de puppy play, en france et en Europe, je me suis pas mal déplacé (Bruthal, prides de Lille, de Paris, d’Anvers, elections mister Puppy : UK, Pays-bas, Belgique, Nice so fetish … ) . J’ai participé également à d’autres événements fetish et collaboré avec les autres Misters Français sur une vidéo commune pour la journée mondiale contre le VIH.

Ce fut 9 mois chargés, mais pleins de belles rencontres et d’opportunités d’expliquer le puppy play à ceux qui ne connaissent ou ne comprennent pas.

<

p style= »text-align: justify; »>
Il y’a quelques semaines, tu as été élu Mister Puppy Europe, comment s’est passé la compétition de Mister Puppy Europe ? Qu’est-ce que tu as mis en avant pour défendre les couleurs de notre pays ?

La compétition a été vraiment un long maraton, puisqu’il aura duré toute la journée du samedi + une bonne partie du dimanche( devoir être présent à 10 heure le samedi et le dimanche pendant la leather pride d’Anvers est un grand challenge), mais l’ambiance entre candidats et entre pups a vraiment été formidbales, les épreuves ont vraiment été fun : Tout commence le samedi matin avec l’interview par le jury, c’est un peu comme un entretien d’embauche, tout en anglais, mais les membres du jury ont vraiment un regard extrémement bienveillant et cherchent à comprendre comment chaque candidat vit le puppy play, et quelles sont les motivations. S’en suit durant toute la journée du samedi, des jeux au camp k9, un concours d’agility … Et au final, le samedi soir, nous apprenons quels seront les 5 candidats sur les 8,k qui se produiront sur scène le lendemain.

Dimanche 10 heures : répétition du show sur scéne, puis tout s’enchaine, en fin de matinée, chaque candidat sélectionné se présente(et je dois dire que se présenter en anglais quand on a pas préparé de speach était un bon challenge) puis un peu plus tard dans l’aprés midi, place aux shows : j’ai eu la chance de faire le miens avec Skinlatex, qui est mon « mentor bdsm » et combien même il ne pratique pas le puppy play, il s’est vraiment prété au jeu complétement, j’étais vraiment trés heureux de le faire avec lui.

Quelques heures plus tard, les résultats étaient proclamés et me voici donc élu Mister Puppy France.

Concernant ce que j’ai mis en avant, selon moi, il s’agissait plus une candidature personnelle, que de mettre la France en avant, on attend d’un Mister qu’il soit un avocat de sa communautée, peu importe son pays d’origine. J’ai mis en avant ce que j’ai fais en tant que Mister Puppy France, en expliquant que je comptais être en tant que mister Europe, dans la continuité de ce que j’ai accomplis pendant mon mandat français.

Qu’as-tu ressenti lorsque ton nom a été cité pour le titre ?

C’est assez incroyable, mais assez étonnamant, les émotions viennent presque plus après coup en revoyant les images/vidéos. Sur le moment, je crois que j’ai passé mon cerveau en mode off et juste fait ce que j’avais à faire.

Parlons avenir, quels sont désormais tes projets en tant que Mister Européen pour l’année à venir ?

Je compte continuer à soutenir les initiatives et les événements pups en Europe, et essayer au maximum de rencontrer la communauté afin de tisser des liens intra et extra communauté pup.

J’ai également quelques projets plus personnels en stock, un site web, et peut être quelques événements à organiser, mais pour l’instant le temps est difficile à trouver pour ces deux derniers, le pup agenda étant assez fou.

Et d’après toi, quelles sont les qualités pour être un bon représentant de la communauté puppy que ce soit au niveau national ou international ?

Pour moi, un bon représentant dans la communauté Puppy doit avant tout avoir conscience de la diversité de la communauté qu’il entend représenter :

Je ne suis pas représentatif, mais je suis un représentant : du gars qui porte une cagoule de puppy pour boire des verres dans un bar fetish, au dogslave, il y a de la place pour tout le monde et il faut être conscient de cette diversité, sans chercher à dire « Le puppy play c’est comme ça et pas autrement ».

Aller vers les autres/être avenant, savoir accueillir les néophites, expliquer le puppy play à des gens qui ne connaissent/ne comprennent pas,et parfois savoir sortir de sa zone de confort sont, pour moi, des choses importantes.

Il y’a beaucoup de personnes qui entrent dans le fétichisme par le puppy play, le fait d’être masqué permet de sociabiliser plus facilement. Mais malheureusement, beaucoup n’osent pas franchir le pas. Que peux tu dire aux lecteurs du site qui n’osent pas se lancer ?

Il ne faut pas hésiter à venir poser des questions, que ce soir à des puppys, à des handlers ou aux misters, la communauté est globalement trés inclusive, il ne faut donc pas se dire « je n’ai pas d’expérience, je ne veux pas venir à tel ou tel événement ».

Se lancer n’est pas toujours évident, mais généralement, on ne regrette pas.